Mud kitchen, cuisine de boue diy en palettes

Fabriquer une « mud kitchen » ou cuisine de boue en palettes : le tuto 

La cuisine de boue, ou mud kitchen en anglais, est tout simplement une cuisine extérieure pour enfants, le plus souvent fabriquée avec des matériaux de récupération, comme du bois de palette, et des ustensiles trouvés en brocante ou en ressourcerie.

Ainsi, nos chères têtes blondes sont libres de patouiller à leur guise, de transvaser, de mélanger… sans risque de salir la maison. Ils peuvent passer des heures à préparer des soupes d’herbes, de graviers et de pommes de pin, aromatisées aux pissenlits ou aux coquilles d’escargots, le bonheur absolu !

Pourquoi fabriquer une cuisine de boue ?

Si vous avez la chance d’avoir un petit espace extérieur (même un balcon), la mud kitchen est une très bonne façon de passer du temps en plein air, et ce par toute saison. Ça change de la petite balade traditionnelle ou du tour au square ! Nous avons installé la nôtre en plein mois de janvier, et cela n’a pas empêché les enfants de passer des heures à préparer leurs potions. Quelle surprise d’ailleurs, de les retrouver gelées le lendemain matin !

La cuisine extérieure permet aux enfants de s’entraîner à verser, à transvaser, à mélanger… Ainsi, ils travaillent leur motricité fine et acquièrent des compétences qui leur serviront toute leur vie. Pour cela, il ne faut pas hésiter à mettre à leur disposition toutes sortes d’objets plus ou moins farfelus : presse-ail, mortier et pilon, pince à escargots, vieux batteur manuel…

Les enfants font aussi toutes sortes d’expériences de physique : ils remarquent par exemple que certains objets flottent alors que d’autres coulent, ou encore que l’eau gèle quand il fait froid et fond à nouveau au soleil.

Enfin, la cuisine en plein air permet de développer l’imagination. Les enfants ont vite fait de se rêver chefs cuisiniers d’un grand restaurant ou parents d’une grande fratrie à nourrir à base de mets très créatifs !

Comment fabriquer soi-même une cuisine de boue avec des palettes ?

Nous avons fabriqué la cuisine extérieure des enfants presque exclusivement avec des matériaux et objets de récup’. Cela a deux gros avantages : un coût dérisoire (moins de 40 euros tout compris) et un impact réduit sur l’environnement.

La structure de la cuisine

Nous n’avons pas cherché à faire une cuisine parfaite, mais à nous débrouiller avec les moyens du bord, c’est-à-dire, les matériaux et le matériel que nous avions à disposition, et nos (insignifiantes) compétences en matière de menuiserie.

Notre mud kitchen a donc été conçue en grande majorité avec du bois de palette. Ces dernières ont été démontées, les clous retirés, puis les planches ont été à nouveau assemblées sur des montants, selon un plan approximatif ^^.

Une fois en place, nous avons découpé deux rectangles pour pouvoir insérer les bacs d’évier : deux cuvettes en plastique car nous n’avons pas trouvé d’évier de récup’ à petit prix.

Nous avons aussi poncé le plan de travail et la crédence pour éviter les échardes et faciliter le passage de la peinture.

Enfin, nous avons ajouté deux ronds de bois pour faire des plaques de cuisson, ainsi que des boutons (toujours en bois).

La peinture suédoise

Nous voulions protéger la cuisine de boue des intempéries, sans pour autant utiliser de produits trop toxiques. Nous avons d’abord envisagé l’huile de lin, mais il aurait fallu recommencer l’application chaque année, cela nous a paru un peu trop contraignant.

Nous avons donc fait le choix de la peinture suédoise, aussi appelée peinture à la farine. Faite maison sans solvant toxique, elle est plus écologique que les lasures et peintures classiques. Elle résiste aux UV, et comme elle est non filmogène, il n’est pas nécessaire de poncer avant d’en repasser une couche si besoin. Nous avons choisi deux couleurs d’ocre : un rouge et un jaune, achetés sur ce site (lien non affilié).

Voilà la recette que nous avons utilisée (pour 1L de peinture, soit 1,5m2, à adapter selon vos besoins, of course !) :

  • 20 g de sulfate de fer (en jardinerie)
  • 200 g d’ocre
  • 52 g de farine de blé
  • 640 mL d’eau
  • 8 mL de savon noir
  • 80 mL d’huile de lin

Diluer la farine dans une petite quantité d’eau pour éviter les grumeaux, puis ajouter le reste de l’eau.

Faire chauffer à feu doux en remuant pendant 15 minutes pour faire une colle de farine.

Ajouter l’ocre et le sulfate de fer.

Faire cuire à feu doux pendant 15 minutes en remuant.

Ajouter l’huile de lin, et faire cuire à nouveau 15 minutes, toujours en remuant.

Ajouter le savon, mélanger et laisser refroidir.

La peinture s’applique au pinceau. Il est conseillé d’appliquer deux couches. Si besoin, on peut diluer à l’eau pour la première couche (ajouter 15% d’eau environ). Les pinceaux se rincent à l’eau. Pour un bon maintient dans le temps, il faut renouveler l’application au bout de deux ans, puis au bout de dix ans, sans poncer !

Les accessoires

Nous avons chiné des casseroles et ustensiles en ressourcerie, pour moins de 10 euros le tout ! Des crochets permettent de les fixer sur la crédence pour les ranger.

Verdict : les enfants adorent leur cuisine et passent des heures à concocter de bons petits plats pour toute la famille !

Si ça vous tente et que vous avez besoin d’informations complémentaires, écrivez-moi dans les commentaires, je me ferai un plaisir de vous répondre.

Je partage !

En complément, recevez gratuitement :
ACCUEILLIR UN BÉBÉ SLOW, MINIMALISTE
ET ÉCO-RESPONSABLE

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni vendue. En vous inscrivant ici vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcast et autres conseils, pour vous accompagner vers un mode de vie slow en famille. Voir mentions complètes en bas de page. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.

LE GUIDE POUR LES PARENTS QUI VEULENT
ARRÊTER DE COURIR TOUT LE TEMPS

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni vendue. En vous inscrivant ici vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcast et autres conseils, pour vous accompagner vers un mode de vie slow en famille. Voir mentions complètes en bas de page. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.

12 réflexions sur “Mud kitchen : notre cuisine de boue DIY en palettes”

  1. Hello. J’aime beaucoup le concept. J’attends les beaux jours pour finir un mix entre mud kitchen et bac d’exploration pour mes deux enfants. J’ai recyclé la table à langer 😀

    1. Je trouve cette idée génialissime! Merci pour ce tuto et pour la recette de peinture suédoise je ne connaissais pas dut tout ! Mes enfants adorent ramasser un tas de choses dans le jardin ou dans la forêt et les rapporter chez nous. Ensuite, ils nous demandent un contenant rempli d’eau et c’est parti pour la patouille et la soupe aux cailloux !

  2. Ohh trop trop bien! ça donne envie! J’ai une question car je prévois de fabriquer du mobilier en palettes dans le futur : vous les trouvez où vos palettes? Super idée et super réalisation : ralentir en famille me fait vraiment rêver…

    1. Bonjour ! Mon voisin est artisan glacier et du coup je récupère les palettes de livraison d’ingrédients. Demandez dans les petites entreprises autour de chez vous, ça se trouve assez facilement (les palettes « perdues » sont plus faciles à trouver que les palettes « Europe » qui sont consignées).

  3. Wouha, merci, on a toutes les explications pour faire la même cuisine. Quand j’étais petite, chez ma grand-mère, en Normandie, on utilisait la terre glaise, pour faire des petits objets, on les laissait sécher, et on jouait avec. J’adorai tripatouiller la terre, ce sont de merveilleux souvenirs. Des choses simples mais qui font de bons souvenirs.

  4. Quel tuto super complet, j’adore !!! Et le rendu est juste wahou !!!
    Bravo, c’est très inspirant ! Mes enfants adorent aussi faire des « soupes de sorcières », mais je n’avais jamais pensé à leur construire un petit coin pour faire leurs expériences ! Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page

Ne partez pas sans votre guide GRATUIT !

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni vendue. En vous inscrivant ici vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcast et autres conseils, pour vous accompagner vers un mode de vie slow en famille. Voir mentions complètes en bas de page. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.

En complément, recevez gratuitement votre guide, au choix

Guides à télécharger

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni vendue. En vous inscrivant ici vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcast et autres conseils, pour vous accompagner vers un mode de vie slow en famille. Voir mentions complètes en bas de page. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.

En complément, recevez gratuitement le guide de votre choix !

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni vendue. En vous inscrivant ici vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcast et autres conseils, pour vous accompagner vers un mode de vie slow en famille. Voir mentions complètes en bas de page. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.

Voudriez-vous recevoir gratuitement un de ces guides ?

- J'arrête de courir tout le temps

- Accueillir un bébé slow, minimaliste et éco-responsable