Hygiène naturelle infantile : mon avis

Mon avis sur l’Hygiène Naturelle Infantile (HNI)

J’ai entendu parler d’Hygiène Naturelle Infantile un peu après la naissance de mon premier enfant. A l’époque, ça me paraissait totalement surréaliste et je n’étais pas du tout prête à tenter !

Puis, j’ai fait mon petit bout de chemin, j’ai eu l’occasion de rencontrer plusieurs mamans qui avaient pratiqué avec leurs enfants, ça m’a intriguée. Du coup, quand mon deuxième bout de chou est né, j’ai eu envie d’essayer aussi, et ce, dès la naissance. Je partage donc avec mon expérience et mon avis sur l’Hygiène Naturelle Infantile, après deux années de pratique.

Qu’est-ce que l’Hygiène Naturelle Infantile ou HNI ?

Une méthode basée sur la communication

L’HNI, ou Elimination Communication en anglais, est une pratique qui consiste à être attentif aux besoins d’élimination de son bébé afin de lui proposer d’éliminer dans un pot ou dans les toilettes plutôt que dans une couche. Elle peut se pratiquer dès la naissance. Oui, je sais, ça parait complètement bizarre !

Avez-vous remarqué vous aussi que c’est juste au moment où on enlève la couche d’un nouveau-né, qu’il a tendance à nous envoyer un petit jet en l’air ? Et, bien l’HNI, c’est juste entretenir cette manière naturelle d’éliminer qu’ont les bébés à la naissance !

En fait, l’Hygiène Naturelle Infantile se rapproche de ce qui est pratiqué presque partout dans le monde, et ce depuis toujours, par tous les parents qui n’ont pas accès aux couches. Il ne s’agit pas d’un apprentissage précoce de la propreté mais d’une communication rapprochée entre le bébé et son parent pour répondre au mieux à ses besoins.

Pot pour l'hygiène naturelle infantile

Les 4 piliers de l’Hygiène Naturelle Infantile

Pour pratiquer l’HNI, on se base sur 4 piliers :

  • l’observation des signaux (mimiques, sons, mouvements) : lorsqu’il a besoin d’éliminer, le bébé va faire des mimiques particulières ou bien se tortiller, faire des petits cris… Chaque enfant a sa manière bien à lui d’exprimer ses besoins.
  • l’observation des rythmes d’élimination : beaucoup de bébés font leurs besoins pendant ou après les tétées et en se réveillant. Ensuite, la fréquence varie suivant l’enfant et son âge.
  • la suggestion : il s’agit-là de proposer à l’enfant d’éliminer régulièrement, par exemple après les tétées et repas, au réveil, lors des changes… Il est possible d’associer un son ou un mot, comme “psssssss” ou simplement “pipi” ou “caca”
  • l’intuition : cette petite voix qui vous dit que votre enfant a besoin d’éliminer et qui a souvent raison !

Donc, quand c’est le moment, on place simplement le bébé sur un petit pot, ou au-dessus des toilettes, d’un lavabo, dans l’herbe… bref, là où il peut se soulager sans se faire dessus.

Pourquoi pratiquer l’HNI ?

Essayez de vous imaginer avec une couche souillée sur le derrière toute la journée… Pas top, au niveau confort, hein ? En HNI, l’enfant ne macère pas pendant des heures dans son urine. Résultat : pas d’érythème fessier à l’horizon ! Même s’il porte des couches lavables, elles sont changées très souvent pour que l’enfant puisse rester connecté avec ses sensations : “quand je fais pipi, je suis mouillé”.

Pratiquer l’Hygiène Naturelle Infantile, c’est répondre au besoin d’élimination du bébé comme on répond à ses autres besoins : manger, dormir. Cela contribue à développer un lien d’attachement fort et contribue au sentiment de sécurité de l’enfant.

L’enfant n’a pas besoin de réapprendre à se connecter à ses sensations et ses besoins d’éliminer vers 2-3 ans. Le but n’est pas de rendre les enfants propres plus tôt, mais en général c’est ce qui se produit avec les bébés en HNI. Le mien n’a plus porté de couches en journée avant ses 2 ans.

Enfin, l’HNI c’est écologique, puisqu’on diminue grandement le nombre de couches utilisées. Cela évite aussi les produits chimiques des couches jetables au contact de la peau, dont plusieurs études de 60 millions de consommateurs ont parlé ces dernières années.

L'HNI, c'est facile !

Est-ce qu’il y a un danger à pratiquer l’Hygiène Naturelle Infantile ?

L’HNI ne comporte aucun risque si elle est pratiquée en toute bienveillance, sans attente envers le bébé. Elle n’a rien à voir avec les méthodes coercitives à l’ancienne, dans lesquelles l’enfant était puni s’il ne faisait pas ses besoins sur le pot.

Il s’agit simplement d’être à l’écoute de son bébé et de lui donner la possibilité d’éliminer de façon naturelle dans un pot ou dans les toilettes, plutôt que dans une couche. Mais en aucun cas, il ne faut le forcer, le punir, ni le récompenser.

D’ailleurs, en parlant d’être à l’écoute, vous voudrez peut-être lire aussi cet article dans lequel je vous explique comment décode les pleurs de son bébé.

Par où commencer ?

Il y a autant de façons de pratiquer l’HNI que de parents et de bébés. Il faut donc trouver ce qui vous convient.

L’HNI implique une proximité entre le parent et le bébé, afin de pouvoir repérer les signes émis par ce dernier. Cependant, il est aussi possible de la pratiquer à temps partiel, par exemple quand le bébé est à la maison avec les parents et de lui mettre des couches chez la nounou ou à la crèche.

L’Hygiène Naturelle Infantile peut se pratiquer sans couches, mais la plupart des parents utilisent en parallèle des couches lavables, voire jetables (mais c’est moins conseillé car elles suppriment la sensation d’humidité).

Si vous commencez dès la naissance, c’est plus facile. Vous pouvez juste placer un petit pot sous les fesses du bébé lors des tétées (ou biberons), proposer lors des changes, au réveil… Petit à petit, vous allez vous familiariser avec le rythme de votre bébé.

Si votre enfant a déjà quelques semaines ou mois, c’est toujours possible de vous lancer, mais il faudra une phase d’observation plus longue, et laisser le temps au bébé de se reconnecter avec ses sensations.

L’aventure vous tente ? Allez faire un tour sur le site Mes Lueurs, où vous trouverez tous les conseils d’Aurore pour vous lancer, ainsi que du matériel adapté.

Les dangers de l'hygiène naturelle infantile

Mon avis sur l’HNI après 2 ans de pratique

J’avoue qu’au début j’étais quand même un peu sceptique, genre, “on essaie, on verra bien” ! Mais dès les premiers jours, j’ai eu plein de pipis et de cacas dans le pot et j’ai trouvé ça complètement fou ! Ça m’a donné envie de continuer, du coup.

Ça demande beaucoup de disponibilité et d’énergie, mais j’ai quand même trouvé ça super. Bien sûr, j’ai eu des phases où j’ai été moins motivée et où j’ai lâché un peu du lest, mais c’était temporaire et ça m’a permis de me rebooster. En plus, j’ai la chance d’avoir un conjoint encore plus à fond que moi, ça aide !

Il faut savoir qu’il y a des périodes où il y a plus de ratés. Elles correspondent en général aux grandes acquisitions : 4 pattes, marche ou dents. Bref, l’enfant met son attention sur autre chose que ses besoins d’élimination. Mais ça passe !

Bilan des courses : jamais d’érythème fessier, quasiment aucune couche jetable utilisée, et bébé propre avant 2 ans sans aucune pression. Si j’avais un troisième, je referais sans hésiter !

Je conseille aux parents qui ont envie de tester d’investir au minimum dans un petit pot “chapeau” avec un tout de pot en laine, et éventuellement une ceinture en laine mérinos, pour y glisser des langes. On peut faire sans, mais c’est dommage de s’en priver parce que ça facilite la vie.

Et le plus important : ne vous mettez pas trop de pression ! Il y a des hauts et des bas, c’est normal. Si vous lâchez pendant quelque temps, ou que vous mettez des couches pendant les vacances, ce n’est pas grave !

En complément, vous êtes libre de
télécharger gratuitement le guide

"ACCUEILLIR UN BÉBÉ SLOW,
MINIMALISTE ET ÉCO-RESPONSABLE"

Guide bébé slow

Et vous, avez-vous pratiqué ? Si vous hésitez, qu’est-ce qui vous freine ? Vous pouvez poser vos questions en commentaire 😊

Je partage !

En complément, tu peux recevoir gratuitement :

100 IDÉES DE MÉTIERS SLOW

100 idées de métier slow

GUIDE GRATUIT À TÉLÉCHARGER

100 idées de métier slow

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page

Ne partez pas sans votre cadeau gratuit !

100 IDÉES DE MÉTIERS SLOW

100 idées de métier slow

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni vendue. En vous inscrivant ici vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcast et autres conseils, pour vous accompagner vers un mode de vie slow en famille. Voir mentions complètes en bas de page. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.

En complément, tu peux recevoir gratuitement :

100 idées de métier slow

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni vendue. En vous inscrivant ici vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcast et autres conseils, pour vous accompagner vers un mode de vie slow en famille. Voir mentions complètes en bas de page. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.

En complément, reçois gratuitement :

100 IDÉES DE MÉTIERS SLOW

100 idées de métier slow

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni vendue. En vous inscrivant ici vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcast et autres conseils, pour vous accompagner vers un mode de vie slow en famille. Voir mentions complètes en bas de page. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.

Veux-tu recevoir gratuitement une liste inspirante de 100 MÉTIERS "SLOW", respectueux des humains et de la planète ?