7 indispensables de ma pharmacie au naturel

5 indispensables de ma pharmacie au naturel

Pour les petits maux du quotidien (rhumes, petits bobos…) j’essaie de privilégier dans un premier temps des solutions naturelles, généralement plus douces et avec moins d’effets secondaires que les traitements allopathiques. Je vous partage ci-dessous 5 produits indispensables de ma pharmacie au naturel, que j’utilise depuis des années pour toute la famille et dont je ne pourrais plus me passer !

Attention, je ne suis pas médecin et les produits ci-dessous n’ont pas vocation à se substituer à un traitement prescrit par votre médecin. Les sources dont proviennent ces informations sont citées en bas de page.

1. L’extrait de pépin de pamplemousse : anti-infectieux super-puissant

L’extrait de pépin de pamplemousse (EPP) est un antibactérien, antiviral et antifongique puissant. Pour ceux que ça intéresse, il contient des antioxydants de la famille des flavonoïdes, ainsi que de nombreuses autres molécules naturelles qui joueraient également un rôle dans le soutien du système immunitaire.

Il peut s’utiliser :

  • En externe : sur un aphte, un bouton de fièvre ou d’acné, par exemple
  • En interne (dilué) : pour les infections bactériennes ou virales (digestives, ORL, urinaires, buccales…)

Pour ma part, je m’en sers beaucoup pour les rhumes, pharyngites, sinusites et autres maux hivernaux et je trouve vraiment que ça limite les dégâts !

Il faut veiller à bien choisir son EPP, en lisant attentivement la liste d’ingrédients car certains fabricants peu scrupuleux rajoutent des conservateurs ou autres additifs de synthèse. Il est préférable de choisir un produit dont les pamplemousses (ou plutôt les pomelos, pour être exact !) ont été cultivés en agriculture biologique, avec une concentration en flavonoïdes de 400 mg pour 100 ml minimum. Pour la posologie, se référer aux indications du fabricant. Attention, l’EPP peut interagir avec certains médicaments donc à éviter si vous suivez un traitement.

Extrait de pépin de pamplemousse

2. Le gel d’aloe vera : de la fraîcheur sur les brûlures

L’utilisation de l’Aloe vera comme plante médicinale remonte à plus de 5000 ans. Son gel, riche en polysaccharides, vitamines, enzymes, stérols et minéraux possède de nombreuses propriétés : anti-inflammatoires, anti-ulcéreuses, immunostimulantes, antioxydantes, cicatrisantes, antitumorales et hypoglycémiantes (rien que ça !). 

Pour ma part, je l’utilise pour soulager les petites brûlures et les coups de soleil, pour calmer les démangeaisons et hydrater la peau. Son effet frais apporte un soulagement immédiat !

L’Aloe vera est aussi un indispensable au quotidien dans ma salle de bain, j’en parle dans mon article « Des produits sains dans ma salle de bain ». Choisissez une marque avec un pourcentage d’Aloe vera supérieur à 95%, sans conservateurs chimiques, comme celui-ci par exemple.

Gel d'Aloe vera pour les brûlures

3. La propolis : pour les maux de gorge et tout le reste !

La propolis est une substance antibactérienne et antivirale produite par les abeilles. Elle est également, entre autres, anti-inflammatoire et cicatrisante. Sa richesse réside dans l’action synergique de nombreux composés naturels.

On trouve la propolis sous différentes formes : en spray, à mâcher, en capsules, en teintures… Il y en a pour tous les goûts et tous les usages. Elle est fréquemment utilisée par exemple pour traiter l’herpès buccal et génital, les gingivites, les infections respiratoires, les brûlures, les maux de gorge, les infections urinaires

Elle peut être utilisée en combinaison avec d’autres produits de la ruche, qui ont aussi des propriétés très intéressantes : pollen, gelée royale et miel. En l’absence d’études approfondies, la propolis est déconseillée aux enfants et aux femmes enceintes et ne doit pas être consommée en cas d’allergie connue aux produits de la ruche, bien entendu !

J’utilise depuis longtemps la propolis à mâcher et en pastilles pour soulager les pharyngites et les angines. C’est radical contre le petit gratouillis dans la gorge !

Propolis pour le mal de gorge

4. L’argile verte : la terre a des pouvoirs magiques

Les argiles, riches en silices et en minéraux, sont utilisées au moins depuis l’Antiquité. Chaque type d’argile a ses caractéristiques propres qui dépendent de sa composition.

En usage externe, l’argile verte montorillonite est utilisée sur les plaies et brûlures pour ses vertus cicatrisantes et sa capacité à capturer les impuretés. Certains hôpitaux l’emploient pour soigner les escarres, par exemple. Pour soulager les hématomes, les inflammations et douleurs articulaires (entorses, tendinites, arthrose), on choisira plutôt de l’argile verte illite. Pour éviter de déshydrater la peau, il faut retirer l’argile avant qu’elle ne sèche.

En interne, et sous contrôle médical, on utilise plutôt des argiles de type smectites ou attapulgites contre les brûlures d’estomac ou la diarrhée par exemple. Attention, l’argile capte les substances actives des médicaments qui peuvent perdre leur efficacité : éviter la prise de médicaments dans les deux heures qui suivent l’ingestion d’argile.

Mon utilisation : principalement en cataplasmes, pour extraire une écharde sans douleur sur les enfants (efficacité redoutable), soulager des douleurs articulaires ou décongestionner les sinus. Je l’achète en gros paquet de 3kg, que je réhydrate au fur et à mesure de mes besoins. La marque Argiletz est une valeur sûre. Il est important d’utiliser des contenants et ustensiles en bois ou verre et d’éviter le métal pour conserver toutes les propriétés de l’argile.

5. L’oignon : remède de grand-mère contre les otites

Nos grand-mères le savaient bien : pour lutter contre un rhume ou une otite chez l’enfant (ou l’adulte d’ailleurs…), rien de tel… qu’un oignon ! Oui vous avez bien lu. Je vous rassure, je ne laisse pas un oignon dans ma trousse à pharmacie. Mais je veille a toujours en avoir à la cuisine, par contre.

L’oignon est une plante médicinale extraordinaire. Il a notamment la propriété de fluidifier les mucosités, ce qui en fait un allié de choix contre la toux grasse ou la sinusite. L’oignon coupé en deux sous le lit n’est pas une superstition vaudoue mais un truc qui fonctionne vraiment (ce serait lié aux composés volatiles qui s’échappent de l’oignon, ceux qui nous font pleurer, vous voyez ?)

En tout cas, l’oignon a sauvé mes nuits plus d’une fois, lorsque mon fils faisait des otites à répétition ! Pour soulager rapidement la douleur, émincez un oignon et faites-le chauffer dans une poêle sans matière grasse, ou bien au micro ondes, sans le faire cuire. Mettez-les morceaux dans une compresse ou un vieux bas et maintenez-le sur l’oreille avec un bandeau ou un bonnet pendant 15 à 30 minutes. Vous verrez, c’est magique ! Bonne nuit.

Oignon pour soulager les otites

Je n’ai volontairement pas intégré d’huiles essentielles, qui méritent un article dédié tellement il y a de choses à dire dessus ! Même chose pour l’homéopathie : je l’utilise énormément pour toute la famille, mais c’est un art subtile qui nécessite des connaissances très pointues, donc il est préférable de se tourner vers un professionnel formé.

Sources

RETAILLEAU N. Les compléments alimentaires à base d’extrait de pépins de pamplemousse : propriétés et recommandations à l’officine. Thèse pour le diplôme d’état de Docteur en Pharmacie, Université de Poitiers, 2016.

MICHAYEWICZ N. L’Aloe vera, plante médicinale traditionnellement et largement utilisée depuis des millénaires, aux nombreuses propriétés thérapeutiques. Plante miracle ? Sciences pharmaceutiques, 2013.

ROULLIER M. Le gel d’Aloe vera en usage topique et ses vertus cicatrisantes. Thèse pour le diplôme d’état de Docteur en Pharmacie, Université de Picardie, 2015.

POTIER F. La propolis, propriétés et intérêt thérapeutique. Sciences pharmaceutiques. 2014.

HERNOT F. L’argile, son utilisation à l’officine. Thèse pour le diplôme d’état de Docteur en Pharmacie. Université de Quimper, 2016.

BENHATREHINA A.J. Les vertus de Allium cepa Linné (Liliaceae) ou oignon. Mémoire de Master de Biologie Végétale, 2011.

Je partage !

Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Vous avez apprécié cet article ?
Recevez gratuitement le guide :

"ACCUEILLIR UN BÉBÉ SLOW,
MINIMALISTE ET ÉCO-RESPONSABLE"

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni vendue. En vous inscrivant ici vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcast et autres conseils, pour vous accompagner vers un mode de vie slow en famille. Voir mentions complètes en bas de page. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.

Vous avez apprécié cet article ?
Recevez gratuitement le guide :

"ACCUEILLIR UN BÉBÉ SLOW,
MINIMALISTE ET ÉCO-RESPONSABLE"

Guide bébé slow

13 réflexions sur “5 indispensables de ma pharmacie au naturel”

  1. Merci pour cet article. Je l’adore !
    L’extrait de pépins de pamplemousse pour les aphtes par exemple, tu l’appliques comment ?
    Tu l’achètes où ?
    Et l’argile verte pour soulager les douleurs articulaires ? Comment tu l’appliques ?
    Merci d’avance pour tes réponses 🙂

    1. Avec plaisir ! Pour les aphtes, tu peux utiliser le pépin de pamplemousse pur sur une compresse par exemple. Tu peux en trouver en pharmacie ou en magasin bio. Comme je le disais dans l’article, il faut faire attention à la qualité (bio si possible, sans conservateurs chimiques et au minimum 400 mg/100 mL de flavonoïdes). Pour l’argile verte, il faut faire un cataplasme de 2 cm d’épaisseur sur une compresse ou un linge propre, et maintenir avec une bande environ 2h. Suivant le type de douleurs, tu peux renouveler plusieurs fois par jour pendant plusieurs jours (d’où l’intérêt d’acheter des sacs de 3kg 😊)

  2. Toujours autant de plaisir à te lire ! 🙂 Je comprends mieux les vertus de l’extrait de pépin de pamplemousse, je me posais toujours la question … j’ai enfin ma réponse 🙂 L’aloé vera est indispensable, et j’approuve son efficacité ! je rajouterai (et c’est mon préféré que je ne quitte jamais) l’huile essentielle d’arbre à thé (tea tree), idéal pour les maux de gorge, acnès, et j’en passe 🙂

    1. Merci Cindy ! Je te rejoins complètement sur l’HE de tea tree 😊. J’ai choisi de ne pas parler des huiles essentielles ici mais ce sera surement l’objet d’un prochain article !

  3. Merci pour ces remèdes qu’il est facile d’avoir chez soi. Je me demandais, peut-on donner de la propolis à un enfant en cas d’angine? J’utilise souvent l’oignon pour les rhumes de mes enfants, en complément d’un bon nettoyage de nez à l’eau salée et d’un peu d’homéopathie! On met toutes les chances de notre côté chez nous ahahah!!

    1. Merci Sophie ! La plupart des produits à la propolis sont déconseillés au enfants et aux femmes enceintes car il n’y a pas trop d’études sur le sujet. Tu peux demander peut-être en pharmacie ou en magasin bio s’ils ont des produits adaptés aux enfants, on ne sait jamais !

  4. Merci beaucoup pour cet article, effectivement ce sont de supers indispensables, je sais que tu ne voulais pas parler des HE mais j’ai toujours du HE de citron et du miel pour adoucir la gorge 🙂

  5. Super article ! J’utilise régulièrement ces indispensables, sauf l’oignon. Je ne savais pas du tout qu’il pouvait jouer un rôle pour guérir. Je me servirais de ce conseil pour les otites de mon fils 🙂

    1. Super ! L’oignon permet de soulager la douleur mais ne suffit pas à soigner l’otite par contre 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page

En complément, vous êtes libre de télécharger gratuitement le guide

"Accueillir un bébé slow, minimaliste et éco-responsable"

En complément, vous êtes libre de
télécharger gratuitement le guide

"ACCUEILLIR UN BÉBÉ SLOW,
MINIMALISTE ET ÉCO-RESPONSABLE"

"ACCUEILLIR UN BÉBÉ SLOW,
MINIMALISTE ET
ÉCO-RESPONSABLE"

Guide bébé slow

Vous y découvrirez des alternatives saines et naturelles pour :

Guide bébé slow

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni vendue. En vous inscrivant ici vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcast et autres conseils, pour vous accompagner vers un mode de vie slow en famille. Voir mentions complètes en bas de page. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.