Bio ou local, c'est quoi l'idéal ?

Bio ou local, c’est quoi l’idéal ?

Les deux, mon capitaine ! Et de saison, évidemment ! Bon, ça c’est la théorie que j’essaie d’appliquer autant que possible chez moi. Mais dans la vraie vie, ce n’est pas toujours facile. Du coup, est-ce qu’il vaut mieux acheter des pommes du village d’à côté pleines de pesticides ou bien des pommes bio qui viennent de l’autre bout de la France (ou pire, d’Espagne) ? Alors, bio ou local, c’est quoi l’idéal ?

Le bio : avantages et inconvénients

Les avantages des aliments issus de l’agriculture biologique

En Europe, les aliments issus de l’agriculture biologique répondent à un cahier des charges bien précis. Celui-ci exclut notamment les OGM, y compris dans l’alimentation animale. Des produits de traitement peuvent être utilisés, mais ils sont moins nombreux et moins nocifs que ceux de l’agriculture traditionnelle. L’agriculture biologique ne permet pas non plus l’utilisation d’engrais chimiques. Ainsi, elle préserve mieux la biodiversité et les ressources naturelles. Enfin, l’agriculture biologique nécessite plus de main d’œuvre, ce qui a pour effet de créer des emplois.

Agriculture bio ou locale

Les inconvénients du bio

En dehors de l’Europe, le cahier des charges de l’agriculture bio peut être moins sévère, ce qui ne permet pas d’avoir les mêmes garanties. Certains pesticides par exemple, ne sont pas autorisés en bio en Europe, alors qu’ils peuvent être utilisés dans certains pays d’Amérique du Sud. Les produits bio qui traversent la moitié de la planète ont aussi un impact carbone plus élevé que ceux produits localement, et sont parfois suremballés. Ces dernières années, on observe également une méfiance vis-à-vis du bio “industriel”, qui a tendance à se développer rapidement pour répondre à la demande. Et enfin, les aliments issus de l’agriculture biologique sont en moyenne 44% plus chers que les aliments conventionnels, ce qui n’est pas à la portée de toutes les bourses.

Le local : avantages et inconvénients

Pourquoi acheter local ?

Acheter localement, en circuit court, permet d’obtenir des prix très intéressants, tout en assurant une bonne rémunération aux producteurs. Cela favorise l’économie locale plutôt que les grandes multinationales. Le transport est réduit, ce qui allège la note des émissions de CO2. Les produits nécessitent moins d’emballage que lorsqu’ils doivent traverser un continent. Enfin, acheter local, c’est en général une garantie d’avoir des produits plus frais, dont les vitamines seront mieux préservées.

Légumes locaux

Les inconvénients des produits locaux non bio

Ce n’est pas parce que l’agriculteur habite dans le village d’à côté et qu’il est plutôt sympathique qu’il n’utilise pas de produits phytosanitaires toxiques pour l’environnement et pour la santé. Il peut aussi potentiellement nourrir son bétail avec du soja OGM importé du Brésil, et qui a poussé sur une ancienne parcelle de forêt amazonienne. Autre élément à prendre en compte : l’agriculture dite “conventionnelle”, avec ses intrants chimiques et sa mécanisation, rejette beaucoup plus de CO2 dans l’atmosphère que l’agriculture bio. Cela n’est pas compensé par le transport, étant donné qu’il ne représente que 5% des émissions de gaz à effet de serre pour un produit donné quand on considère l’ensemble de son cycle de vie.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Idées cadeau slow pour garçon ou fille de 5 ans

Bio ou local : le verdict

Alors, vaut-il mieux manger bio ou local ? Et bien… ça dépend ! Si vous ne pouvez pas concilier les deux, pour des raisons financières ou pratiques, voilà quelques éléments qui peuvent vous aider à y voir plus clair.

Si le producteur est local, l’avantage, c’est que vous avez la possibilité de discuter avec lui, au marché ou via une AMAP. Vous pouvez donc lui demander comment il travaille, quels traitements il utilise, à quelle fréquence… Attention au terme “agriculture raisonnée”, qui ne veut pas dire grand chose. Il est vrai également que beaucoup de petits producteurs suivent le cahier des charges de l’agriculture biologique sans pour autant être certifiés car le label coûte cher. Dans ce cas, il vaut mieux un producteur local non bio.

Si la réponse ressemble plutôt à de l’agriculture intensive ou qu’elle vous paraît un peu floue, il vaut mieux privilégier du bio qui vient d’un peu plus loin, en France ou en Europe. 

Enfin, concernant les produits hors Europe, il faut bien avoir en tête que les garanties sur l’agriculture biologique sont très limitées. Vaut-il mieux acheter des bananes de Guadeloupe (françaises, donc) en agriculture conventionnelle ou des bananes bio d’Equateur ? Difficile de trancher… J’ai tendance à dire qu’acheter bio est une façon d’encourager ce mode de production

Bref, le mieux, c’est le bio ET local, de saison et en circuit court, vous l’aurez compris 😉

Et parce que les produis sains, ce n’est pas seulement dans la cuisine, je vous invite à lire aussi mon article “Des produits sains dans ma salle de bain“.

Et vous, vous privilégiez le bio ou le local ?

Je partage !

En complément, tu peux recevoir gratuitement :

100 IDÉES DE MÉTIERS SLOW

100 idées de métier slow

GUIDE GRATUIT À TÉLÉCHARGER

100 idées de métier slow

5 réflexions sur “Bio ou local, c’est quoi l’idéal ?”

  1. Un équilibre des deux est déjà pas mal 🙂 Je privilégie plus le local que le Bio, mais cela dépend aussi des produits.
    J’ai testé à plusieurs reprises les AMAPs, et j’adore aller chercher mes courses au marché c’est plus conviviale 🙂
    Quand on aime cuisiner c’est très enrichissant de pouvoir discuter avec les maraîchers, poissonniers, boulanger etc.
    On a beaucoup plus de conseils sur les produits, les recettes, etc 😀 j’adore !

  2. Super article très complet merci ! Oui effectivement le mieux c est les deux hehe 😉 mais tu as raison de rappeler lequel est à privilégier en fonction des situations car ce n est pas toujours possible de faire les deux à chaque fois !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page

TU VEUX ARRÊTER DE COURIR TOUTE LA JOURNÉE ? Je t'offre mon livre numérique "JE RALENTIS !", pour retrouver une vie de famille zen et joyeuse.

TU VEUX ARRÊTER DE COURIR TOUTE LA JOURNÉE ?

Pour te remercier de ta visite, je t’offre mon livre numérique :

“JE RALENTIS !”

Tu vas apprendre comment :