Salle de bain minimaliste zéro déchet

Les accessoires de ma salle de bain minimaliste et zéro-déchet

J’ai partagé il y a quelque temps les produits sains et écologiques que j’utilise au quotidien dans la salle de bain pour toute la famille. Aujourd’hui, je complète cette liste avec les accessoires de ma salle de bain minimaliste et zéro-déchet.

Comme d’habitude, ce sont les accessoires qui fonctionnent pour ma famille, parce qu’ils correspondent à notre mode de vie. A chacun d’adapter selon ses souhaits et contraintes 😉

1. Des lingettes démaquillantes lavables

C’est le plus facile pour commencer : remplacer les disques à démaquiller en coton ou les lingettes jetables par des lingettes démaquillantes lavables. Je vous épargne le blabla sur les impacts écologiques de la culture du coton et des lingettes en matière synthétiques. J’ai calculé que si on utilise 2 disques à démaquiller par jour, le coût annuel s’élève à environ 20€ : de quoi acheter des jolies petites lingettes en coton bio à la place ! Pour ma part, j’ai choisi la marque Les tendances d’Emma et j’en suis très contente.

2. Un oriculi

Derrière ce joli petit nom se cache une redoutable… alternative au coton-tige ! Gros contributeurs de la pollution marine, les coton-tiges en plastique sont interdits à la vente depuis le 3 juillet 2021. En remplacement, il y a bien les coton-tige en carton ou en bambou, mais qui restent des objets à usage unique. Alors tant qu’à faire, pourquoi ne pas investir quelques euros dans un oriculi, en inox ou en bois ? J’utilise celui de Lamzuna depuis plusieurs années, il n’a pas bougé ! Pour les enfants en bas âge, je nettoie juste l’entrée du conduit avec une lingette humide.

3. Des brosses à dent écologiques

Les dentistes recommandent de changer de brosse à dents tous les trois mois. Rien qu’en France, même sans tenir compte des nourrissons et des personnes qui n’ont plus de dents, cela représente pas moins de 268 millions de brosses à dents (1200 tonnes de déchets) 😱.

Alors, par quoi peut-on remplacer la traditionnelle brosse à dents en plastique ? Selon un article paru dans la revue scientifique Nature, lorsqu’on analyse la totalité du cycle de vie, les brosses à dent en bambou et celles en plastique recyclé à tête remplaçable ont sensiblement le même impact. En comparaison, la brosse à dents électrique a un impact environnemental 11 fois plus important. L’idéal serait une brosse à dents en plastique recyclé à l’infini (ce qui n’existe pas pour l’instant).

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Mon alternative à l’eau en bouteille

En attendant, à chacun de faire son choix, en fonction de ses convictions et de son budget, car il faut bien l’avouer, les brosses à dents écologiques sont plus chères que leurs copines “classiques”. Pour ma part, je n’ai pas encore trouvé la marque “parfaite”, à la fois écologique, pas trop chère et efficace.

Brosse à dents écologique

4. Un rasoir de sureté

Les rasoirs jetables multilames ont fait leur apparition dans les années 1970, remplaçant alors les traditionnels coupe-choux. Malheureusement, ils représentent une quantité de déchets hallucinante (et un business juteux pour les marques).

Il existe pourtant une solution toute simple et écologique : le rasoir de sureté. Un incontournable de la salle de bain minimaliste et zéro-déchet ! Il peut faire un peu peur au début, mais une fois le coup de main pris, il rase tout aussi bien que la version jetable et n’occasionne pas plus de coupures. Les lames doivent être changées bien sûr, mais elles sont 100% métalliques, sans aucune matière plastique. Elles ne contiennent pas non plus de lotion parfumée à la composition douteuse, qui laisse un film sur la peau. Cerise sur le gâteau, elles coutent une misère, comparé à leur équivalent multi-lame hors de prix !

A la place de la mousse à raser, on peut utiliser un pain de rasage et un blaireau.

Rasoir de sureté, minimaliste et zéro-déchet

5. Des protections périodiques zéro-déchet

Les protections périodiques représentent une grande quantité de déchets non recyclables. De plus, dans son rapport de 2019, l’ANSES révèle la présence de nombreuses substances toxiques dans les serviettes hygiéniques et les protège-slips : pesticides, dont certains interdits en France, phtalates, hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), dioxines… Ces substances sont considérées comme cancérogènes, mutagènes ou encore perturbateurs endocriniens, et se retrouvent au contact des muqueuses particulièrement sensibles.

Deux bonnes raisons de passer aux protections écologiques ! Voilà les principales alternatives aux serviettes et autres tampons jetables :

  • La cup, ou coupe menstruelle. Il s’agit d’une petite coupe en silicone, placée dans le vagin où elle recueille le sang. Il suffit ensuite de la vider dans les toilettes et de la nettoyer avant de la réutiliser. Attention à choisir du silicone médical, garanti sans phtalates. Il existe plusieurs tailles : se référer aux conseils des fabricants. Pour en savoir plus, vous pouvez lire cet article, qui inclut un comparatif.
  • Les serviettes hygiéniques lavables (SHL, pour les intimes). Elles s’utilisent comme des jetables, mais passent à la machine ! Choisir de préférence une matière certifiée bio au au minimum Oeko-tex pour la partie en contact avec la peau, afin d’éviter les substances toxiques.
  • Les culottes menstruelles. Il s’agit de culottes avec un fond absorbant et imperméable. Très confortables, discrètes et jolies, de plus en plus de marques se sont lancées, dont certaines fabriquent leurs produits en France. Comme pour les serviettes, privilégiez des matières certifiées. Pour faire votre choix, je vous conseille le très bon comparatif de Chaudron Pastel.
Cup menstruelle

6. Des capsules de bière

Oui, vous avez bien lu ! C’est mon astuce ultime de salle de bain minimaliste et zéro-déchet. Mais à quoi ça peut bien servir ?

Chez moi, les capsules de bière remplacent les porte-savons. Je les plante dans le savon, puis je le repose en appui dessus. Ainsi, le savon est surélevé et ne trempe pas dans l’eau. Il sèche entre deux utilisations et dure beaucoup plus longtemps !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Quels produits de toilette naturels et sains pour bébé ?

Il existe une version commerciale de cette astuce, avec un système d’aimants et de ventouse pour pouvoir accrocher le savon sur la paroi de la douche. Je testerai prochainement !

Porte savon minimaliste

J’ai fait le tour de mes accessoires de salle de bain. Tout n’est pas parfait, loin de là, mais je progresse un peu chaque année ! Il y a encore des accessoires que je n’ai pas réussi à remplacer : le fil dentaire et les petites brossettes à dents par exemple.

Et vous, avez-vous d’autres astuces à partager ?

Je partage !

En complément, tu peux recevoir gratuitement :

100 IDÉES DE MÉTIERS SLOW

100 idées de métier slow

GUIDE GRATUIT À TÉLÉCHARGER

100 idées de métier slow

7 réflexions sur “Les accessoires de ma salle de bain minimaliste et zéro-déchet”

  1. Hello Chloé!
    Super ton article! j’adopte moi aussi l’idée des capsules de bière, trop bien!! Aussi, pour les fins de savon, on peut les mettre dans une chaussette orpheline nouée, et l’utiliser comme un mousse-savon 🙂
    Et pour le rasoir, j’investirai quand le mien en plastique sera en fin de vie. Bonne idée et joli objet vintage!
    J’étais contente de tomber sur ton article cette semaine, le mien portant justement sur l’importance et le mode d’emploi du bain japonais pour les peaux sensibles, par exemple en cas d’eczéma sec.
    Merci pour cette chouette lecture inspirante!
    Virginie de wHoUman

  2. Merci pour cet article très complet ! J’adore l’idée des capsules de bière. J’utilise depuis quelques années du shampoing solide. J’ai d’ailleurs recyclé et décoré une coquille st jacques pour poser mon shampoing solide (+ perçage de la coquille pour que l’eau ne stagne pas) 😊! Sinon, j’ai testé les brosses à dent en bambou durant 1 an… ce qui m’a valu ma toute 1ère carie à presque 40 ans… je suis donc revenu aux brosses à dent en plastique en attendant de trouver une autre alternative. Depuis peu, j’ai validé les culottes menstruelles 👌. Voilà, je continue peu à peu à réduire mes déchets…

  3. yeah ! et ben je coche tout bon à tes astuces déjà mises en place chez moi. Sauf la capsule de bière, c’est une bonne idée ! comment fais-tu pour qu’elle ne glisse pas ? Je fabrique mon déo (mis dans un petit pot en verre), mon shampoing solide (bon, je varie avec certains du commerce car après la chute des cheveux en post-natal, je devais faire qqchose!), et des savons pour le corps solides, donc avec un minimum de déchets.

  4. Merci Chloé pour cet article! Concernant les cotons-tige, c’est de toute façon un objet absurde puisque nous tassons le cérumen dans le fond du conduit de l’oreille au lieu de l’en retirer… Les deux bonnes options pour se laver les oreilles sont soit le serum soit les bougies auriculaires qui permettent à la cire de remonter dans le conduit de la bougie, comme dans une cheminée ! Souvent fabriquées en cire d’abeille, ces bougies sont des objets écologiques qui se commandent en pharmacie ou sur internet.

  5. Bonjour Chloé,
    Merci pour cet article. C’est une Excellente idée pour les capsules de bière ! 😀
    J’avoue être preneuse d’alternatives pour la brosse à dents car je trouve qu’effectivement les brosses à dents “écologiques” sont trop chères. Certes, je n’écoute pas les recommandations des dentistes pour leur renouvellement et j’éprouve la mienne pendant TRES longtemps mais malgré ça, à un moment donné, je la jette quand même et ça, ça me désole de rajouter du plastique dur comme ça aux déchets :-/

    1. Bonjour,
      Merci pour cet article.
      Après plusieurs essais non concluants de brosses à dents « écolos » pas solides, très chères, etc, j’ai finalement opté pour celle-ci : marque *signal (je n’ai pas d’actions hein, juré ! ), modèle « ecolo clean », que l’on trouve au supermarché, facilement repérable dans un emballage opaque en carton. Le plastique est recyclé, et je la trouve vraiment très solide. On peut ensuite la déposer dans un point de collecte.
      J’espère que ce n’est pas trop du greenwashing…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page

TU VEUX ARRÊTER DE COURIR TOUTE LA JOURNÉE ? Je t'offre mon livre numérique "JE RALENTIS !", pour retrouver une vie de famille zen et joyeuse.

TU VEUX ARRÊTER DE COURIR TOUTE LA JOURNÉE ?

Pour te remercier de ta visite, je t’offre mon livre numérique :

“JE RALENTIS !”

Tu vas apprendre comment :